• A Mada...

      J'habite à Madagascar depuis maintenant 6 ans. Depuis les premiers instant où je suis arrivée, tout m'a paru naturel. Seulement, parfois, quand je regarde par la fenêtre de la voiture et je pense à ce que je vois par la fenêtre quand je suis en France, je me demande ce qu'imagine les gens qui n'ont jamais vu Madagascar et si ils croient que tout est carré et propre comme en Europe ou si, au contraire, ils pensent que l'on vit dans des cases en terre et qu'on va à l'école en éléphant. Je ne me moque pas! Je me demande juste...

        Cette rubrique va donc, porter sur la comparaison quotidienne des deux "pays"...

  •   A Mada, certains paysans (pas tous!) quand il n'a pas plu depuis longtemps, allument des feux de camp. Ils pensent que les nuages de fumée monteront dans le ciel et formeront des nuages de pluie. Donc il pleuvra!

       A Mada, dans certaines régions, il y a des nuages de sauterelles. C'est un très gros problème car elles mangent tout sur leur passage (les cultures essentiellement). Alors certains agriculteurs brûlent leurs propres terres... -_-

       A Mada, en "brousse", les gens pensent que le paludisme (maladie transmise par certains moustiques et dont on peut mourir si l'on n'est pas soigné) se transmet par la nourriture. Du coup, quand ils sont malades, ils ne mangent pas...Heureusement, des associations luttent contre ces croyances.

        A Mada, tout le monde n'a pas accès à (à une bonne et complète) éducation. Alors vive l'école ! (même si parfois, elle ressemble plus à une prison qu'autre chose...happy)

                                                                                              -Alix

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  •     A Mada, les gens m'appellent Vazaha (qui se prononce "vazah"). Ce qui donne "salit Vazaha!!!" ou  "Bonjour Vazaha!!!!".
        Au Cameroun, les gens m'appelaient la Blanche. Ou le bébé, parce que j'étais petite (ce qui m'énervait prodigieusement).
        En France, les gens ne m'appellent pas. Ils ne me saluent pas. Ils ne me regardent même pas.

        A Mada, j'ai souvent l'impression d'être une bête de zoo, que l'on veut approcher tout en ayant peur de sa réaction.

       Ceci n'est pas une critique, juste une constatation, un ressentis...^^

                                                                                                                                        -Alix

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •         A Mada, 50 kilomètres/heures c'est une pointe de vitesse (je n'exagère pas!). En France, je pense que c'est 100/150 ou quelque chose dans ce goût-là (vous devez mieux savoir que moi ^-^).

          A Mada, la vitesse moyenne doit culminer autour de 25 km/h... 

         Mais en réalité, heureusement, parce qu'en faite la vitesse la plus utilisée c'est sûrement la première. La cause, la route défoncée et les pousses...

                                      

                                                                                         -Alix

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  •   A Mada, pour aller à l'école, j'ai pris pleins de moyens de transports suivant les années. La première, j'y allais en moto, la seconde en pousse-pousse (un cyclo-pousse, c'est une sorte de vélo avec une "cabine" à l'arrière ayant deux places assises), après nous avons fais du covoiturage, l'année dernière c'est ma mère qui m'amenait en voiture (4X4 hein, parce que y a pas mal de trous dans la route...) et cette année j'y vais en bus.

       Y a pas mal de trucs à dire... Je pourrais décrire le paysage par exemple. Mais c'est un peu galère... Un bref aperçu, il y a des trous dans la route, la route est en goudron (vu que c'est une route principale) mais elle est juste assez large pour que deux voitures se croisent, sur la route il y a un flot  de pousse-pousse (vélos et à bras), des scooters, des voitures basses, des 4X4, des vélos et beaucoup de piétons. Le bas côté de la route, c'est du sable, il y a tout les véhicules qui ne peuvent pas rouler sur la route vu qu'elle est bondée, il y a encore des piétons, il y a des petits stands (mais ça je vous raconterai une autre fois) et aussi des animaux. Comme des chiens errants, des poulets bicyclettes, des zébus,.. ça c'est dans les grandes lignes...

       Sinon, y a pleins d’anecdotes, par exemple une fois, la propriétaire du bus nous a demandé de sauter du bus quand on arrivait devant chez nous. Là, rien d'anormal, seulement, elle n'arrêtait pas le bus. Ce qui faisait qu'il ne fallait pas se rater! C'était assez.. impressionnant de voir la route et de se dire que bah, là, il faut sauter. Surtout quand on nous apprend depuis tout petits à ne pas ouvrir la portière de la voiture quand on roule...

       Un dernier p'tit truc et j'arrête. Quand on était petits, avec mon frère, on faisait croire à nos potes qu'on allait à l'école à dos d'éléphants. Mais ce qui nous a vraiment étonné, c'est qu'ils nous on cru... D'autant plus, qu'à cette époque on n'avait jamais vu d'éléphant, à part en France dans un zoo...

                                                                                       -Alix

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique